L’obésité est due à l’équilibre erroné entre l’énergie entrante et l’énergie sortante.

La vie est un équilibre entre l’énergie entrante et l’énergie sortante. Cependant, pour beaucoup d’entre nous, cet équilibre a été perdu.

Manger trop en combinaison avec un manque d’exercice ne se traduise pas seulement par un surpoids, mais contribue également à diminuer notre masse musculaire et provoquer notre corps à s’effondrer.

Énergie entrante

Chaque jour, votre corps a besoin de carburant (énergie : exprimée en calories) pour fonctionner. Vous obtenez ce carburant des Macronutriments. Nous avons besoin de ces nutriments en grandes quantités. Ils fournissent des calories et de l’énergie à l’organisme, mais sont également nécessaires pour la croissance, le métabolisme et d’autres fonctions dans le corps. Nous pouvons diviser les macronutriments en :

  • Glucides: 1 gramme de glucide vous donne 4 kcal
  • Protéines: 1 gramme vous donne 4 kcal
  • Graisses: 1 gramme vous donne 9 kcal

Parce que pour le corps c’est plus facile de convertir les glucides en énergie, vous allez l’utiliser en premier.

Si votre équilibre des glucides frappe, votre corps ne peut pas tout brûler. Cette partie est ensuite partiellement convertie en graisse et stockée comme réserve à utiliser en période d’urgence. Dans notre civilisation occidentale, ces périodes ne suivent souvent pas. Pour cette raison, vous remarquez rapidement le résultat: vous arrivez en poids et en circonférence.

Et cela ne s’arrête pas là : vous êtes plus susceptible de vous sentir fatigué, sans vie et plus irritable et de dormir moins bien. Pour résoudre ce que vous allez à nouveau des glucides supplémentaires et plus fréquents: une spirale sans fin ……. Jusqu’à maintenant

En outre, il y a les micronutriments ou les nutriments dont nous avons besoin en petites quantités, à savoir les vitamines, les minéraux, les fibres, l’eau et les probiotiques.

Énergie sortante

L’exigence énergétique n’est pas la même pour chaque personne. La consommation quotidienne d’énergie dépend également de plusieurs facteurs :

  1. Métabolisme basal ou MB

Le TMB (Taux métabolique basal) est le nombre total de calories nécessaires pour faire fonctionner notre corps. Supposons que vous êtes juste dans un siège toute la journée, alors vous consommez de l’énergie pour préserver les processus vitaux du corps: la respiration, la circulation sanguine, le maintien de la température du corps,…

Le TMB n’est pas égal pour chaque individu, et à partir de 20 ans, le TMB descend également 1 à 2% par décennie. Les facteurs qui influent sur notre TMB sont les suivants :

  • Le poids : Plus le poids est élevé, plus le TMB est élevé
  • Composition corporelle : pour 2 personnes ayant le même poids, la personne ayant la masse la plus grasse aura un TMB inférieur. Dans les tissus musculaires, beaucoup plus de processus métaboliques jouent que dans les tissus adipeux.
  • Sexe: Un homme a un TMB plus élevé qu’une femme (pourcentage plus élevé de graisse)
  • Age : Un enfant a un métabolisme plus actif qu’une personne âgée. En outre, un enfant a également besoin d’énergie pour sa croissance
  • Les hormones, les anomalies dans le fonctionnement de la glande thyroïde peuvent affecter le métabolisme
  • Le climat, à des températures plus basses, le corps a besoin de plus d’énergie pour maintenir la température constante

Pour la détermination du TMB il y a 2 méthodes connues, mais en moyenne, nous pouvons déterminer notre TMB très rapidement en suivant le calcul ci-dessous:

Calcul de l’âge et de l’indépendance du sexe TMB

TMB – poids en kg x 22

2. Effet thermique de l’alimentation ou ETA (effet thermique d’ alimentation)

L’effet thermique de la nutrition est l’énergie nécessaire pour traiter et digérer les aliments :

  • La digestion des protéines nécessite 20 à 30% de l’apport des calories en protéines
  • Pour les glucides, vous avez besoin de 5 à 15%.
  • Digestion des graisses: 0-5%

Avec une alimentation équilibrée et variée, nous pouvons dire que:

ETA = 10% de l’apport calorique quotidien

Si vous allez augmenter les protéines dans votre alimentation quotidienne, le ETA est également plus élevé considérer la digestion des protéines nécessite plus d’énergie à traiter.

3. Niveau d’activité ou NAP (effet thermique de l’ activité )

Le NAP est déterminé par l’activité que vous pratiquez quotidiennement (votre travail et vos tâches ménagères) en combinaison avec les entraînements. Vous pouvez calculer votre NAP personnel dans le tableau ci-dessous.

Niveau d’activité description Facteur x IMC
sédentaire Pas de sport, d’emploi administratif 0.2
Activité légère 1 à 3 x Sport/semaine, emploi administratif 0.375
Activité médiocre 3 à 5 x Sport/semaine, personnel d’entretien 0.55
Activité lourde 6 à 7 x Sport/semaine, travail manuel 0.725
Activité supplémentaire 2 x formation quotidienne, travail actif 0.9

Avec ces 3 composants, vous pouvez maintenant déterminer votre dépense énergétique total (DET)

DET = MB + ETA + NAP

Une figurine

Personne de 65 kg avec une vie active légère manger quotidiennement 3000 kcal selon un régime alimentaire varié normal:

MB = 22 x 65 = 1430 kcal

ETA = 0,10 x 3000 = 300 kcal

NAP = 0,375 x 1430 = 536,25 kcal

DET = 1430 + 200 + 536,25 = 2266,25 kcal

Cela montre immédiatement la perturbation de l’équilibre énergétique de cette personne.

Pour la préservation du poids, cette personne sera autorisée à enregistrer max 2266 kcal par jour.

La perte de poids commencera à partir d’un enregistrement kcal = 70 % DET Dans cet exemple, la personne devra s’efforcer d’obtenir un apport énergétique quotidien de 1600 kcal/jour.

Réduire l’apport énergétique par rapport au déplacement

80% de surpoids est causée par la nutrition et seulement 20% par trop peu d’exercice

Si la personne dans l’exemple procèderait à 2 x plus de sport dans la semaine, ça donnera sur les jours d’entraînement au plus 250 kcal plus de dépense. Donc l’affirmation est fait que trop peu de mouvement, est pour 20% la cause du surpoids. Cela ne veut pas dire que l’exercice n’est pas important pour votre santé générale.

Risques d’être en surpoids.

L’obésité conserve toujours un certain risque pour la santé dans lequel conduit à des maladies graves causées par la consommation de graisses excessives et les glucides dans le corps. En plus du risque de contracter une maladie grave, l’obésité peut aussi avoir des conséquences psychologiques en réduisant la confiance en soi.

Différence Obésité et surpoids

L’obésité est parlée lorsque l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30, tandis que le surpoids est situé dans un IMC entre 25 et 30.

L’obésité est de plus en plus courante et est une question fréquemment discutée dans les soins de santé.

Complications de l’obésité

Les personnes obèses sont plus à risque de maladie cardiovasculaire avec les phénomènes qui l’accompagnent :

  • Pression artérielle élevée
  • Angina pectoris avec un risque d’infarctus du myocarde
  • Athérosclérose (vaisseaux sanguins obstrués)
  • Un accident vasculaire cérébral lié à l’hypertension ou à l’athérosclérose.

En outre, l’obésité est souvent la cause d’un certain nombre de problèmes métaboliques

  • diabète
  • Cholestérol excessif et/ou triglycérides
  • Excès d’acide urique qui favorisent les crises de goutte

En outre, il y a un certain nombre de symptômes qui sont souvent le résultat du surpoids:

  • Rhumatisme: L’obésité augmente le risque d’arthrose de la hanche et des genoux, causant des problèmes majeurs à courir, faire des escaliers,…
  • maux de dos
  • Troubles des voies respiratoires
  • L’obésité augmente le risque de certains types de cancer