Lopen - Sportvoeding - Svensson

Une préparation et une planification appropriées peuvent vous éviter beaucoup de stress et vous donner confiance dans votre défi personnel. La saison de course reprend et comprend la préparation nécessaire. Vous devez vous assurer que vous pouvez atteindre votre objectif sans aucun dommage ni épuisement sportif. Que vous souhaitiez participer à une course de 5 km, à un marathon ou à une ultra-course, il est impératif que vous sachiez ce que votre corps peut supporter et ce qui est disponible (nutrition sportive) pour vous aider. C’est vraiment souvent un nouveau site à découvrir.
Une préparation et une planification appropriées peuvent vous éviter beaucoup de stress et vous donner confiance dans votre défi personnel.

5 astuces simples lors de la préparation

  1. ÉCOUTEZ … … de votre corps et des signaux que votre corps émet.
  2. REPOS: Comme vous le savez peut-être, votre corps devient plus fort au repos. Il est tout aussi important que les entrainements difficiles donnent à votre corps la chance de se réparer. Voici comment vous préparez votre corps pour la prochaine séance d’entrainement. La fatigue ou les sautes d’humeur sont souvent le signe d’un besoin de repos.
  3. DONNEZ DU CARBURANT À VOTRE CORPS: Si un athlète qui s’entraine plusieurs fois par semaine combine cela à un régime alimentaire extrême, cela peut alors devenir un véritable désastre. Tout comme nous ne pouvons pas conduire avec une voiture avec un réservoir de carburant vide, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que nos corps commencent avec un réservoir vide. Cela signifie encore: écoutez votre corps. Si vous avez faim, vous devez manger, mais mangez des nutriments de haute qualité dans un rapport équilibré. Découvrez le package courir de Svensson.
  4. PÉRIODISEZ VOTRE ENTRAINEMENT Il est extrêmement important de périodiser et de mettre en phase vos séances d’ENTRAINEMENT, car cela garantit souvent les meilleures performances. Vous pouvez organiser votre formation dans une phase de préparation générale, une phase de base, des phases plus spécifiques et enfin une phase de récupération.
  5. 5. NE VOUS COMPAREZ PAS AVEC D’AUTRES Surtout sur les médias sociaux. Entraînez-vous selon votre propre programme et selon vos propres capacités.

Vous cherchez des conseils nutritionnels lors d’un marathon : cliquez ici